Mort de Jacques Dars

Jacques Dars est décédé le 28 décembre à l’âge de 69 ans. Grand érudit et connaisseur de la culture chinoise, nous lui devons plusieurs excellentes traductions, dont celle du classique chinois Au bord de l’eau (水滸傳 shuǐhǔzhuàn) publié en Pléiade et qui fut en même temps que mon premier contact avec la littérature classique chinoise une expérience de lecture unique. Je dois à Jacques Dars dans une certaine part mon intérêt pour cette partie de la culture chinoise que j’espère bien pouvoir pratiquer un jour.

Polyglotte, il parlait plus d’une vingtaine de langues (certains ont de la chance). Directeur chez Gallimard de la collection “Connaissance de l’Orient”, il a notamment publié parmi de nombreux ouvrages “Aux portes de l’Enfer”, “Comment lire un roman chinois”, “Les carnets secrets de Li Yu”. Pour aborder ce monde fascinant qu’est le monde chinois, en effet rien de mieux que la littérature ! À cet égard, l’apport de Jacques Dars à la sinologie française a été précieux et elle a perdu en 2011 l’un de ses principaux et de ses meilleurs contributeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :