某天薹中 – Une journée à Taizhong (1/2)

Il y a une semaine, un ami de mon père de passage à Taizhong m’a contacté. Sitôt dit, sitôt fait et billets pris je suis parti pour un voyage-éclair à Taizhong… Récit en images

Une architecture intéressante :

Les nouveaux quartiers autour de la HSBC témoignent d’un souci d’ancrer irrémédiablement la ville dans la modernité et de rompre avec le style immeuble-barre 60’s endémique qui dénature complètement le paysage taïwanais et tend à transformer Formose en bloc de béton. Si Shanghai est tout de même à la pointe, la ville de Taizhong se défend pas mal et certains immeubles sont vraiment intéressants.

Dans le bus

Prendre le bus est le moyen le plus sûr pour découvrir une ville et aller au contact, parfois brutalement, des habitants (il faut dire que les chauffeurs n’y vont pas de main morte sur le frein). On peut saisir quelques conversations, s’étonner encore et encore devant les uniformes des lycéens, croiser des visages, de belles endormies, des personnes âgées aux rides chargées d’histoire, des famille et des gosses braillards. Peut-être une série d’instantanés à découvrir tout au long de l’année !

Un temple et un arbre centenaire

En sortant de l’auberge de jeunesse, j’ai trouvé ce petit passage entre deux murets qui m’a mené jusqu’à ce petit temple, posé au milieu de nulle part auprès d’un arbre qui a vraisemblablement du voir Koxinga jouer à la toupie en culottes courtes. Au premier plan, un 牌樓 pailou ces arches décorées qui démarquent les quartiers, séparent les espaces et font tout le charme des villes continentales comme des villes taïwanaises.

L’erreur ?

L’erreur c’est cette tête de lapin qui évoque pour nous occidentaux des pin-up sulfureuses, la “presse masculine” et le monde triple X des adultes consentants. Rien de bien glorieux. Ici, il y a des sacs Playboy, des lunettes Playboy, des t-shirts Playboy et tout un arsenal de produits dérivés sans que personne n’y voie ici quelconque malice ou quoique ce soit de 黃 huang, de “jaune”, c’est à dire de scabreux. Mon incompréhension est totale, quelqu’un pourrait m’expliquer l’arrivée de cet herbivore pornographe sur l’île de Formose ?

薹中公園 - Taizhong Gongyuan

Un parc à Taïwan est à l’aube un endroit passionnant, grouillant de vie. Les lève-tôt profitent de la fraîcheur du matin avant la chaleur étouffante de la journée pour se retrouver et faire un peu de 運動 yundong, de sport. Lorsque j’habitais à Shanghai, je passais tous les matin dans un petit parc et croisais des personnes âgées qui dansaient au son criard d’une chanson chinoise. Même chose ici, à l’ombre des arbres. Tableau charmant en vérité, dont l’étonnement et le second degré s’emparent pour en faire un moment inoubliable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :