王維-山居秋暝

王維 Wang Wei (701-761) - 山居秋暝 Soir d’automne en montagne

空山新雨後     Pluie nouvelle dans la montagne déserte
天氣晚來秋     Air du soir empli de fraîcheur d’automne
明月松間照     Aux rayons de lune s’ouvrent les branches de pin
清泉石上流     Une source limpide caresse de blancs rochers

竹喧歸浣女     Frôlant les lotus passent quelques barques de pêcheurs
蓮動下漁舟     Rires entre les bambous : c’est le retour des laveuses
隨意春芳歇     Ici et là rôde encore le parfum du printemps
王孫自可留     Que ne demeures-tu, toi aussi, noble ami ?

(trad. François Cheng, in L’écriture poétique chinoise, Points Essais)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :